LES DESTINATIONS DES FRANÇAIS POUR LA TOUSSAINT

Le 23 août dernier, l’annonce du calendrier des vacances de la Toussaint n’avait pas plu aux hôteliers. En effet, le découpage de ce dernier avait fait réagir les professionnels du tourisme jugeant que ce choix était un « non-sens économique ».

Alors que les vacances commencent aujourd’hui, nous nous demandons quelles vont-être les destinations les plus plébiscitées durant celles-ci.

FOX RM fait le point pour vous.

Le Top 10 des destinations françaises les plus populaires pour les vacances de la Toussaint :

Selon le site « TripAdvisor », les Français privilégient tout particulièrement les grandes villes avec Paris, Lyon et Marseille dans le top 3. Alors que Paris reste la ville la plus onéreuse (1 040 € le coût moyen d’une semaine), c’est Bordeaux, en 5e position de ce classement, qui reste le plus abordable, 1 nuit à l’hôtel s’élève en moyenne à 86 €. Bordeaux est devancé au classement des destinations par Marne-la-Vallée qui se traduit par une forte demande des vacanciers souhaitant se rendre à DisneyLand et donc apprécier les activités divertissantes.

tableau-1
*Sources : blog.tripadvisor.com


Le Top 10 des destinations européennes plébiscitées pour les vacances de la Toussaint
 :


Les français prévoient également d’effectuer des séjours chez certains de nos voisins européens afin de découvrir les richesses culturelles locales.

Londres, Barcelone, Rome et Lisbonne figurent dans le Top 5 des destinations où les français se disent sûrs de goûter aux plaisirs du soleil, de la gastronomie et de l’histoire.
Brexit ou non, la capitale britannique semble reconquérir les Français. En effet, en 2015, Londres n’arrivait qu’à la sixième place de leurs destinations préférées pour la Toussaint.

tableau-2*Sources : blog.tripadvisor.com

Il faut savoir que ce sont les vacances où les Français partent le moins, avec seulement un quart d’entre eux qui font un break à la Toussaint. Généralement pour rendre visite à leurs familles et assez peu dans des hébergements marchands.

Ce calendrier particulier devrait au final avoir un impact limité sur l’activité des professionnels du tourisme. Du côté des hôteliers, il est encore trop tôt pour évaluer un éventuel impact. Nous le serons après les vacances.