LES VACANCES D’ÉTÉ 2016 DES FRANÇAIS

transat-plage-soleil_5512339

Chaque été, les destinations des vacanciers sont influencées par plusieurs facteurs :

  • La géopolitique
  • Les tendances (destinations en « vogue », émergentes …)
  • Les nouvelles technologies
  • L’actualité qui influence l’humeur des français (morose en ce moment entre l’insécurité et les catastrophes naturelles)
  • L’évolution du pouvoir d’achat

Alors quelles sont les tendances des vacances d’été 2016 ?

FOX RM Fait le point pour vous.

Selon un sondage de l’institut BVA, 56 % des français comptent partir en vacances cet été, soit 4 point de moins que l’année précédente. Nos voisins européens partiront également moins en vacances.

Sans surprise, ce sont les ménages les plus aisés qui partiront le plus cet été.

Où les Français vont-ils partir ?

Tout d’abord, on estimerait à 38 % le pourcentage de français qui resteront en France pour leurs vacances d’été. Les régions les plus sollicitées seraient la Bretagne, le Languedoc et la région PACA.
Seulement 18 % des voyageurs comptent partir à l’étranger.

Le Top 5 des destinations serait : Espagne, Italie, Portugal, Maroc et Etats-Unis. Avec les inquiétudes des nouveaux attentats (encore un avant-hier à Istanbul), les vacanciers se précipitent sur la péninsule ibérique (Espagne en hausse de 33%)

Et le budget des voyageurs Français ?

Il faut savoir que 15 % de la population consacre un budget important à ses vacances. Certes il y aura moins de dépenses mais très légèrement. Donc ce n’est pas vraiment la question financière qui va poser contrainte aux vacances d’été mais plutôt le facteur géopolitique : la sécurité et l’ambiance générale. On peut déjà le constater durant cet Euro 2016 : bien que l’on compte de nombreux visiteurs et peu de problèmes de sécurité, nous n’avons pas l’impression de vivre un événement tellement attendu.

Quels sont les sites préférés des français pour réserver ?

La préférence varie selon la tranche d’âge, mais au global, c’est sans suprise que l’on retrouve Booking en première position (selon l’étude du cabinet de conseil Webloyalty).

873131Webloyalty

Cet été risque d’être plutôt morose pour les hôtels. Les plateformes d’hébergement collaboratif tels que Airbnb ou Abritel continuent à grignoter des parts de marché aux hôteliers même si le cadre juridique devient plus strict. (cf : article du 18/06/2016 ici). Cependant Booking et Hotels.com se placent respectivement à la 1ère et 3e place du classement des sites préférés des français pour réserver leur vacance en ligne.
A Savoir que dorénavant 80 % des Français réservent en ligne.

Ainsi, pour les français l’été 2016 s’annonce plutôt « calme ». Les français n’ont cette année, pas d’envies de voyages lointains, cela est notamment dû au climat d’insécurité lié aux divers attentats. Quant aux français qui partiront à l’étranger, ils privilégieront la péninsule ibérique pour partir à la chasse au soleil !

BREXIT J-1 : quels sont les impacts à prévoir dans le secteur du tourisme ?

Alors que les britanniques s’apprêtent à voter demain, pour ou contre leur maintien dans l’Union Européenne, les partisans et adversaires du « Brexit » s’affrontent à coups d’études et de statistiques sur les conséquences touristiques d’une sortie du Royaume-Uni de l’U.E.

Les FOX font un point pour vous :

Le coût d’un séjour pour un vacancier britannique risque d’augmenter.

– Pour une famille britannique composée de 4 personnes, un séjour de 7 nuits en Europe augmenterait de 230 £ soit 291 €.

Une baisse du cours de la Livre Sterling.

– Cette baisse aurait pour conséquence une diminution du pouvoir d’achat des ressortissants britanniques lors de leurs voyages en Europe et aux Etats-Unis car ils auraient moins d’argent dans leurs poches. A contrario pour les voyageurs européens se rendant au Royaume-Uni.

Le prix des billets d’avion sera susceptible d’augmenter :

– Les compagnies aériennes britanniques (Easy Jet par exemple) devront négocier leurs autorisations de vol avec chacun des 27 pays membres. Cela engendrerait des coûts supplémentaires qui pourraient se répercuter directement sur le prix des billets.

Les visiteurs britanniques moins bien protégés :

– La protection du consommateur est régie par la réglementions Européenne. C’est grâce à celle-ci que des compensations obligatoires existent dans le cas de retard ou d’annulation de vol par exemple. Si les britanniques décident de sortir de l’U.E, il y aurait tout un travail réglementaire et législatif à entreprendre.

Pour conclure, nous pouvons dire qu’à court terme les changements vont être nombreux, que l’on peut s’attendre à un ralentissement économique et, que de lourdes réformes seront à entreprendre (accords d’échanges économique avec l’U.E…).

dz

PETIT POINT SUR LES FAN ZONES DE L’EURO 2016

Les fan-zones ont été créées tout d’abord pour des raisons de sécurité. Elles permettent aux dizaines de milliers de supporters de se réunir pour regarder les matchs sur grand écran alors qu’auparavant les fans se retrouvaient dans plusieurs grands espaces publics comme le parvis de l’hôtel de ville de Paris où la sécurité était absente. Les fan-zones ont également été créées dans un but commercial. En effet, on estime que ces dernières rapporteraient 352 millions d’euros à l’UEFA.

Nous pouvons alors nous demander à J+5 du début de l’Euro si ces 10 fan-zones attirent du monde et si la sécurité est au rendez-vous.

FOX RM fait un point pour vous.

Peu de spectateurs pour le match d’ouverture (France-Roumanie)

Voici un tableau récapitulatif :

article blog


Au niveau de la sécurité : 
Comme vous pouvez le constater, même si l’ambiance est restée festive et familiale, seulement 43 000 personnes avaient pris place sur le Champ de Mars pour ce premier match. Si la peur des incidents peut tout de même en avoir retenu quelques-uns d’assister au match, le tarif des buvettes est également un facteur d’absence.

Ce n’est pas moins de 1 100 policiers et gendarmes ainsi que 500 agents de sécurité qui ont été recrutés pour la fan-zone parisienne. Deux contrôles ont été mis en place à l’entrée avec deux palpations faites par différentes personnes : tout est vérifié, que ce soit sac, casque, vêtement, chaussures etc… Tout endroit susceptible de cacher une arme est contrôlé. La grande majorité des fans jouent le jeu, acceptent les contraintes de sécurité et, se disent rassurer par ce dispositif.

La sécurité concernant ces fan-zones est actuellement maitrisée puisque, aucun incident n’a été recensé. Même si le risque d’attentat reste dans les pensées de certains, d’autres personnes ont plus la tête à la fête comme cet homme qui n’hésite pas à faire sa demande en mariage en plein milieu d’une fan zone.

 http://www.huffingtonpost.fr/2016/06/13/video-fan-zone-euro-2016-il-demande-sa-main_n_10443480.html

Pourquoi faire équipe avec Fox RM ?

Vous désirez un accompagnement personnalisé sur l’ensemble de votre commercialisation ? N’hésitez plus, l’équipe de Fox RM possède tous les atouts nécessaires pour que votre commercialisation soit une réussite !

Capture équipe Fox

Pourquoi choisir l’équipe Fox :

  • Pour gagner du temps
  • Pour optimiser mes ventes
  • Pour augmenter mon revpar net
  • Pour maitriser mes commissions d’agence
  • Pour augmenter la satisfaction de mes clients
  • Pour avoir du soutien et une aide au quotidien
  • Pour mieux gérer ma e-réputation

Pour plus de précisions, contactez nous, nous programmerons une rencontre !

01.48.24.86.29 ou contact@foxrm.fr 

 

L’Euro 2016, un effet bénéfique pour la France ?

J-9 avant le début de l’Euro 2016 ! Les 2,4 millions de visiteurs estimés, dont 40 % d’étrangers, seront prêts à être accueillis par les 10 villes hôtes de cet événement. Ces dernières se partageraient un butin estimé à 1,2 milliards d’euros. Selon l’UEFA, il ne reste plus que 10 000 places de catégorie 1 à vendre.
Au niveau des ressources humaines, cette compétition aurait créé 20 000 emplois rien que pour la construction et la rénovation des stades et 94 000 emplois pour l’organisation de la compétition.

Voici un tableau récapitulatif :

zd

Au niveau de l’hôtellerie, si les hôtels ont augmenté leurs prix durant cette période, la plupart perdent leurs clients au bénéfice d’AirBnb et d’Abritel qui est d’ailleurs un partenaire officiel de événement. Dans notre article du 6 Mai 2016, nous avions présenté une augmentation du Prix Moyen de 80 % dans les villes hôtes de l’Euro 2016 entre le tarif match et le tarif appliqué la semaine précédente. Selon Booking, cette augmentation serait de 40 à 60 % par rapport au printemps dernier.

On pourrait alors se demander si les hôteliers ne se montrent pas trop gourmands vis-à-vis de cet événement. En espérant que le défi premier qui reste la sécurité sera relevé.

euro