Airbnb, les dernières infos

Après Uber, c’est au tour du géant Airbnb d’être dans le viseur des plus grandes métropoles européennes. En effet, ces dernières renforcent leur législation afin d’équilibrer la concurrence entre les hôteliers et la plateforme américaine.

En Europe :

Berlin : depuis le 1er Mai, la location entière d’un logement pour une courte durée est désormais interdite sauf autorisation exceptionnelle (la location d’une partie du logement est toujours possible si elle représente moins de 50 % de l’espace de ce dernier).

Amsterdam : une loi a été établie afin que le propriétaire d’une maison puisse louer sa maison à quatre personnes à la fois jusqu’à deux mois à condition de payer des impôts et la taxe de séjour.

Barcelone : instauration d’une durée minimale de séjour, soit 7 jours consécutifs, ainsi qu’une taxe de séjour. La location par Airbnb est aussi limitée à a deux chambres au maximum par habitation et à quatre mois par an.

En France :

Il faut savoir qu’en France, la location de plus de 4 mois  d’une résidence principale est interdite et passible d’une amende pouvant s’élever à 25 000 €. Beaucoup d’annonces illégales sont présentes sur Airbnb, on en compterait environ 30 000 !
Paris : le géant est en guerre contre un amendement du sénat qui met en valeur le fait qu’une annonce de location ne pourra pas être mise en ligne sans avoir été enregistrée au préalable à la mairie. L’objectif est de dissuader les professionnels d’Airbnb qui louent plusieurs appartements et concurrencent frontalement les hôtels. Or ce dernier considère que cet amendement défavorisera les loueurs occasionnels.
Les villes hôtes de l’euro 2016 : une requête a été présentée afin que les taxes de séjour soient prélevées et reversées par les plateformes de location de vacances. Or Airbnb estime cette opération trop complexe à cause de la variation des différents montants selon les villes.

Malgré ces nouveaux encadrements juridiques, le tourisme collaboratif continue son expansion notamment dans le domaine de l’hébergement et du transport :
– Gamping : Propose de louer une parcelle de terrain chez des particuliers pour y planter sa tente, ou de mettre à disposition son jardin pour accueillir les campeurs de passage.
– Yescapa :
Propose d’emprunter pour un jour ou plus la caravane ou le camping-car d’un autre particulier. 
– Medical Departures :
Propose des séjours dans le thème du tourisme médical dans 6 pays.
– BoatBound
 : Propose d’emprunter des voiliers ou bien encore de partager un yacht.