PAS DE MINISTRE DU TOURISME DANS LE NOUVEAU GOUVERNEMENT FRANÇAIS

La composition du nouveau gouvernement a été présentée mercredi dernier. Au total, 18 ministres et quatre secrétaires d’Etat ont été nommés. Cependant le tourisme n’a pas fait l’objet d’un ministère dédié et l’annonce de son secrétaire d’Etat se fera ultérieurement.

 
BLOG 1

Alors que l’ancien secrétaire d’Etat au tourisme Matthias Fekl avait maintenu l’objectif de 100 millions de touristes en France d’ici 2020, les représentants de l’hôtellerie-restauration et de l’hébergement touristique regrettent l’absence d’interlocuteur pour le tourisme, et estime que cela constitue « un mauvais signal » pour un secteur en crise.
Cependant, le secteur connait une reprise et les dernières statistiques de 2017 le prouvent. En avril, le taux d’occupation des hôtels toutes catégories était de 68.6% contre 56.1% sur la même période l’an passé.

 
BLOG 2
 

Malgré l’absence de ministère du tourisme, nous pouvons retenir des grands axes d’action relatives au secteur du tourisme, évoqués dans le programme présidentiel d’Emmanuel Macron. Notamment avec les baisses de cotisations salariales et patronales car nous savons que l’industrie touristique est consommatrice de main d’œuvre. Mais également avec la mise en place d’une base numérique inspirée par le projet « datatourisme » ; et du développement des transports, notamment avec la concrétisation du projet CDG Express et du Grand paris.

ATTENTAT SUR LES CHAMPS-ELYSÉES : LE SECTEUR DE L’HÔTELLERIE DE NOUVEAU TOUCHÉ ?

Alors que se déroule aujourd’hui l’hommage rendu au policier tué lors de l’attentat du Jeudi 20 Avril, les professionnels du secteur de l’hôtellerie s’interroge sur les possibles conséquence de ce drame pour un secteur en convalescence.

BLOG 1

En effet, tous les professionnels ont peur de revivre les épisodes tragiques de 2015-2016. Paris et sa région avaient perdu 1.5 millions de touristes et avait réalisé 1.4 milliards d’euros de recettes de moins par rapport à 2015.

Même si l’attaque visait « la plus belle avenue du monde », certains professionnels du tourisme reste positif comme Christophe Laure, directeur général de l’InterContinental Paris Le Grand, qui ne constate pas d’annulations importantes des clients contrairement à la période post-attentats de Charlie Hebdo et du Bataclan.

Ce qui est sûr, c’est que l’attaque dans laquelle un policier a été tué et deux autres grièvement blessés est venue frapper un secteur du tourisme et de l’hôtellerie en pleine convalescence. En effet, les dernières semaines de l’année 2016 et les premiers mois de 2017 marquent une nette reprise de la fréquentation touristique à Paris après douze mois de baisse.

LES SERVICES LES PLUS APPRECIES PAR LES FRANÇAIS EN HOTELLERIE

Selon une étude récente de Booking.com, les éléments indispensables à la réussite d’un séjour dans un hôtel varient selon les nationalités. En chine par exemple, la priorité n°1 reste la sécurité avec un emplacement sûr.

FOX RM va donc vous présenter le top 5 des éléments indispensables durant un séjour à l’hôtel pour un français selon une étude de Booking.com. Ce classement a été réalisé à partir d’une clientèle de loisirs.

1) Un personnel professionnel et serviable :
En effet, 41 % des français disent qu’ils ne resteraient pas dans un hôtel où le service n’est pas professionnel et accueillant. A l’inverse les japonais sont ceux qui y prêtent le moins attention, sans doute plus habitués à un service robotique.

blog 1
2) Un parking gratuit :

Cette fois-ci, ils sont 32 % à affirmer qu’ils ne séjourneraient pas dans un hôtel sans parking gratuit. Un luxe, dans les grandes villes qui joue donc en leur faveur. Cependant ce pourcentage reste moins important que celui des Américains (45 %) qui reste le pays des routes et de la voiture.

3) L’air conditionné :

Les Français sont 29 % à déclarer qu’il s’agit d’un critère majeur dans le choix de leur hôtel. Evidemment nous pouvons constater que plus le pays de destination est connu pour la chaleur de son climat plus ce critère grimpe le classement de ces services.

4) La piscine :

Le critère n° 4 n’est donc que de jouir desplaisirs de la baignade sans quitter l’établissement. Evidemment ce critère dépend de la saison et de la motivation du client mais il reste tout de même en 4e position.
blog 2

5) Le petit-déjeuner :

Dernier point de ce classement et pourtant non des moindres, le petit déjeuner est primordial dans le choix de son hôtel. Selon cette étude, ce
sont 28% des Français qui y prêtent une attention toute particulière afin de s’assurer le meilleur moment possible lors de leur séjour.

Du côté du reste du mon
de, les voyageurs Allemands, Italiens, Indiens et Brésiliens placent directement le petit déjeuner en première position lors de leur sélection d’hébergement.

LES TENDANCES QUI PEUVENT IMPACTER LA RESERVATION EN DIRECT POUR 2017

Nous passons désormais au deuxième mois de cette année 2017 et nous pouvons constater que cette dernière s’avère être un bon cru ! En effet, les chiffres de l’hôtellerie française sont en hausse en comparaison avec l’année dernière avec notamment un championnat du monde d’handball qui a dépassé les attentes. Mais les géants comme AirBnb ou les OTAs continuent de prendre des parts du marché.  Nous pouvons alors nous demander quelles sont les tendances qui peuvent impacter la réservation en direct pour 2017.

FOX répond à cette question en reprenant 3 grandes tendances :

1) Le Marketing Réactif :

blog 1

Une stratégie de marketing réactif intègre un aperçu en temps réel pour créer et livrer du contenu pertinent dans un objectif d’augmentation de l’engagement.

Les visiteurs ne se concentrent pas sur la consultation unique du site de l’hôtel pour rechercher des informations mais ils vont ensuite aller chercher ailleurs car ils pensent qu’un meilleur prix peut être trouvé.

C’est à ce moment précis que le marketing réactif entre en jeu. Pour vous donner un exemple de stratégie possible, l’affichage des prix des sites tiers (comme les OTAs) sur votre site officiel peut permettre d’améliorer votre taux de conversion (si évidemment vous proposer un prix moins cher sur votre site officiel).

2) Les grandes marques comme agents :

blog 2

Toujours dans la continuité d’améliorer les réservations en direct, Accor a récemment rebaptisé son groupe AccorHotels et a lancé ce qu’ils appellent « La première place de marché mondiale pour les hôtels » qui permet aux hôteliers indépendants d’accéder au portail de réservation et aux services marketing digital de la marque hôtelière.

Cette dernière donne donc accès à un nouveau canal de distribution et permettrait d’atteindre d’autres voyageurs avec un taux de commission de 14%, inférieur à celui des autres sites tiers.

3) L’impact de Google :

blog 3

Désormais Google permet aux voyageurs de réserver directement via le moteur de recherche. Il facture une commission de 10 % sur chaque réservation effectuée via l’interface Google Hotel Price Ads. Soit environ 5 à 10 % moins cher que les frais appliqués par une OTA traditionnelle.

C’est donc une bonne stratégie pour augmenter la visibilité en ligne de l’hôtel et le taux de conversion. Mais il ne faut pas oublier que ce segment représente des clients qui ne font pas de recherche sur de multiples hôtels lors de leur processus de réservation. Ils sont familiers avec l’hôtel qu’ils choisissent et cherchent à réserver le plus rapidement possible.

LE TOURISME MONDIAL EN 2016 A PROGRESSE

L’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) a publié les résultats de son baromètre annuel sur la demande de tourisme international en 2016 à l’échelle mondiale. Malgré les difficultés de l’an passé, les arrivées de touristes internationaux ont poursuivi leur progression, tirées par l’Asie-Pacifique, tandis que l’Europe affiche des résultats contrastés.

FOX RM revient sur ses résultats.

Selon ce rapport, le nombre de touristes a progressé de 4% dans le monde en 2016 pour s’établir à 1.2 milliard, soit 46 millions de plus qu’en 2015. C’est la septième année consécutive de hausse depuis la crise de 2009.

article blog

l’Europe a enregistré 620 millions d’arrivées internationales, son rythme de croissance du tourisme international a été divisé par deux, avec une moyenne de 2% par rapport à la même période en 2015. D’importantes disparités existent cependant entre les pays, s’expliquant notamment par le contexte d’insécurité et par les attentats survenus en France et en Belgique. La hausse serait de 1% pour l’Europe du Sud, avec des destinations telles que l’Espagne et le Portugal qui ont affichées de belles performances en 2016 s’expliquant en partie par le report des visiteurs se rendant normalement au Maghreb. Globalement l’Europe continue de peser sur le tourisme mondial, elle capte plus de la moitié du trafic international.
La région Asie-Pacifique a en revanche enregistré la meilleure performance (en termes relatifs et absolus) avec une hausse de 8% de son nombre d’arrivées internationales, soit 24 millions de visiteurs supplémentaires par rapport à 2015.
L’Afrique a également enregistré une hausse de 8% de son nombre d’arrivées internationales, soit 4 millions d’arrivées internationales supplémentaires.
Les Amériques ont connu une hausse de 4% de son nombre d’arrivées de touristes internationaux (soit 8 millions supplémentaires) représentant au total 201 millions de voyageurs. Cette croissance est de 4% pour les Caraïbes et l’Amérique du Nord et de 6% pour l’Amérique Latine et l’Amérique Centrale.

Pour 2017, année internationale du tourisme durable pour le développement, le groupe d’experts de l’OMT est optimiste et prévoit des résultats encore meilleurs que ceux enregistrés l’an passé, avec une estimation de 3 à 4% de hausse du nombre d’arrivées internationales.

BILAN TOURISTIQUE DE L’ANNEE 2016 EN FRANCE ET TENDANCES POUR 2017

Selon les dernières statistiques disponibles et tendances fournies par les professionnels du tourisme, l’Observatoire de l’Office du Tourisme et des Congrès de Paris estime à 6% la baisse des arrivées hôtelières dans le Grand Paris sur l’ensemble de l’année 2016 par rapport à 2015.

FOX RM fait le point sur cette année 2016 ainsi que sur les tendances pour l’année 2017

web-1
Le tourisme d’affaire a soutenu l’activité touristique (+28 % de nuitées hôtelières entre janvier et septembre 2016) tandis que le tourisme de loisir était à la peine. Le marché français a fortement contribué à limiter la baisse de la fréquentation sur l’année. Ainsi, les arrivées hôtelières françaises dans le Grand Paris ont reculé en 2016 de seulement 2% tandis que celle des étrangers représentent une chute de 10%.

Néanmoins sur certains marchés étrangers, nous pouvons dégager des signes positifs pour 2017 :
Les marchés chinois et du Proche et Moyen-Orient ont enregistré en 2016 des volumes d’arrivées supérieurs à ceux de 2014. La dynamique de ces marchés reste positive sur le long terme. Ils pourraient donc renouer rapidement avec la croissance en 2017.

Nous pouvons noter également une amélioration des prévisions de croissance économique de la Russie et du Brésil. Ces marchés ayant été particulièrement touchés en 2016, la reprise économique devrait favoriser le retour de ces visiteurs à Paris.
De nouveaux marchés émergents, comme le Mexique, les pays d’Amérique centrale ainsi que l’Inde, ont continué de s’affirmer cette année et leur progression devrait se confirmer en 2017. A savoir que l’OMT reste sur une prévision de croissance annuelle du nombre de touristes internationaux de 3.3% entre 2010 et 2020.

web-2 web-3

Paris a pu démontrer qu’elle était capable d’assurer la tenue de grands événements, comme la COP21 ou bien encore l’Euro de Football, dans un contexte sécuritaire difficile. Ces succès ont permis à la capitale de décrocher pour les années à venir plusieurs très grands congrès ainsi que des manifestations sportives internationales.

Nous pouvons conclure par le fait que l’année 2017 annonce de meilleures couleurs. En effet, les actions pour promouvoir la destination France vont être multipliées dans le cadre du second plan de relance décidé en Octobre dernier par le gouvernement avec des moyens accrus par rapport à ceux mobilisés en 2016. Elles permettent d’envisager avec un certain optimisme, sauf nouvel événement sécuritaire significatif, le retour de la fréquentation touristique à Paris à son niveau d’avant 13 Novembre 2015, dans le courant du 1er semestre 2017.

LES VACANCES DE NOEL POUR LES FRANÇAIS

D’après une étude de Mondial Assistance, les Français sont plus nombreux que l’an dernier à envisager de voyager pendant la période des fêtes.
D’autres tendances ont été révélées notamment le budget moyen qui repart à la hausse. Quelles autres tendances se montrent intéressantes pour ces vacances de noël ?

FOX RM répond à cette question d’après le sondage de Opinion Way pour Mondial Assistance.

article-blog-noel
Une envie de partir et un budget moyen à la hausse :

D’après ce sondage, 21 % des Français envisagent de partir en vacances pendant la période des fêtes. Soit 3 points de plus par rapport à l’année dernière.
Au niveau de leur budget moyen, il aurait augmenté de 127 € pour atteindre 784 €, son niveau de 2014.

Cette hausse du budget peut notamment s’expliquer par la volonté des Français à voyager en Europe soit 15 % d’entre eux (+ 8 point par rapport à 2015). Même si le désir de rester dans l’Hexagone reste le choix numéro 1 pour ces derniers (Paris reste la capitale préférée des français à l’occasion des vacances de noël).

Une durée moyenne de séjour qui reste stable :

Les Français sont 49 % à préférer les courts séjours (+ 4 points par rapport à 2015), 18 % à préférer les séjours d’une semaine et 31 % à favoriser les plus longs séjours (- 8 points par rapport à 2015).
graphique-1-article-noel
Les motifs des Français qui ne partent pas pendant les périodes de noël :

Parmi les 79 % de Français qui ne partent pas en vacances pendant les fêtes, la majorité d’entre eux déclarent ne jamais profiter de cette période pour voyager, d’autres affirment un manque d’argent, tandis que certains indiquent qu’ils préfèrent économiser pour de futurs départs et déclarent ne pas avoir assez de jours de congés.

graphique-2-article-noel

Même si la majorité des Français resteront dans l’hexagone pour leurs vacances, les touristes étrangers restent attirer par notre beau pays. En effet, Paris a la cote chez les touristes étrangers. La capitale est la deuxième destination européenne favorite des voyageurs du monde pour passer noël (derrière Londres). On retrouve également d’autres villes françaises dans ce top 50 des destinations européennes les plus en vogue, notamment Marne-La-Vallée et Strasbourg.

Les tendances qui marqueront le voyage en 2017

En France, les ventes de voyages sont réalisées, pour moitié, sur Internet. Avec 6 millions de visiteurs uniques en moyenne par mois, Voyages-sncf reste en tête du classement des sites d’E-tourisme devant Booking.com. L’e-tourisme français continue de grignoter du terrain, doucement mais sûrement. Nous pouvons alors nous demander quelles sont les tendances du tourisme pour 2017 ?

FOX RM Répond à cette question grâce à une étude de Booking.


1602993544Les assistants personnels :

44% des voyageurs utilisent leur smartphone pour réserver leur séjour plus rapidement. Parmi eux, 52% eux déclarent qu’ils utiliseront plus d’applications en 2017. Les voyageurs deviennent de plus en plus exigeants et impatients et cela pourrait s’expliquer par l’essor des nouvelles technologies devenues très accessibles.

bleisure-what-does-it-mean-for-your-corporate-travel-policy-click-travel-blog

Le bleisure :

Consistant à pratiquer des activités à des fins personnelles durant son voyage d’affaires, le bleisure connaît un véritable succès. Sur les 40% de voyageurs s’étant déplacés avec leur société cette année, 46% d’entre eux pensent qu’ils voyageront davantage pour des raisons professionnelles en 2017. L’étude indique que parmi ces voyageurs 49% prolongent leur séjour d’affaires pour mieux découvrir la destination et qu’ils sont 75% à avoir l’intention d’en faire autant. Ces voyages sont de plus en plus perçus comme une occasion d’élargir ses horizons et une possibilité d’évolution dans sa carrière.

Le tourisme vert :

La tendance actuelle s’inscrit également dans une logique de respect de l’environnement. L’année prochaine, plus d’un tiers des voyageurs (36%) prévoient de choisir des options plus vertes dans le cadre de leur séjour alors que 2 sondés sur 5 (39%) aimeraient faire un séjour plus écologique. Les sondés sont pour les allégements de taxes pour les clients écologiques (41%), l’introduction de normes internationales définissant l’hébergement vert (41%) et la mise à disposition de plus d’informations sur la compensation carbone par les sociétés de transport (26%).

receptionniste-e1435654318666
Des rapports humains :

Un personnel attentionné reste l’un des éléments clés en 2017, et ce, en dépit de toutes les améliorations technologiques. Pas moins de 42% des voyageurs affirment qu’ils ne séjourneraient pas dans un établissement si ce dernier n’avait pas un personnel aimable. De plus, 40% des voyageurs confirment qu’ils ne séjourneraient pas dans un logement qui affiche plus de 3 commentaires négatifs. Les clients se rendent compte de l’importance des relations humaines et vont jusqu’à les rechercher pour améliorer leur séjour.

Mais l’année 2017 nous réserve encore bien des surprises avec les nouvelles innovations technologiques. Même si pour l’instant le tourisme spatial n’est pas encore prévu pour être optimum, les avancées comme le  TGV reliant les pays maghrébins, le retour d’un avion supersonique pensé par la NASA, ainsi que les voitures avec un pilotage automatique permettraient de dépasser les désirs des voyageurs pour des endroits encore inexplorés.

LES DESTINATIONS DES FRANÇAIS POUR LA TOUSSAINT

Le 23 août dernier, l’annonce du calendrier des vacances de la Toussaint n’avait pas plu aux hôteliers. En effet, le découpage de ce dernier avait fait réagir les professionnels du tourisme jugeant que ce choix était un « non-sens économique ».

Alors que les vacances commencent aujourd’hui, nous nous demandons quelles vont-être les destinations les plus plébiscitées durant celles-ci.

FOX RM fait le point pour vous.

Le Top 10 des destinations françaises les plus populaires pour les vacances de la Toussaint :

Selon le site « TripAdvisor », les Français privilégient tout particulièrement les grandes villes avec Paris, Lyon et Marseille dans le top 3. Alors que Paris reste la ville la plus onéreuse (1 040 € le coût moyen d’une semaine), c’est Bordeaux, en 5e position de ce classement, qui reste le plus abordable, 1 nuit à l’hôtel s’élève en moyenne à 86 €. Bordeaux est devancé au classement des destinations par Marne-la-Vallée qui se traduit par une forte demande des vacanciers souhaitant se rendre à DisneyLand et donc apprécier les activités divertissantes.

tableau-1
*Sources : blog.tripadvisor.com


Le Top 10 des destinations européennes plébiscitées pour les vacances de la Toussaint
 :


Les français prévoient également d’effectuer des séjours chez certains de nos voisins européens afin de découvrir les richesses culturelles locales.

Londres, Barcelone, Rome et Lisbonne figurent dans le Top 5 des destinations où les français se disent sûrs de goûter aux plaisirs du soleil, de la gastronomie et de l’histoire.
Brexit ou non, la capitale britannique semble reconquérir les Français. En effet, en 2015, Londres n’arrivait qu’à la sixième place de leurs destinations préférées pour la Toussaint.

tableau-2*Sources : blog.tripadvisor.com

Il faut savoir que ce sont les vacances où les Français partent le moins, avec seulement un quart d’entre eux qui font un break à la Toussaint. Généralement pour rendre visite à leurs familles et assez peu dans des hébergements marchands.

Ce calendrier particulier devrait au final avoir un impact limité sur l’activité des professionnels du tourisme. Du côté des hôteliers, il est encore trop tôt pour évaluer un éventuel impact. Nous le serons après les vacances.

Bilan Touristique de l’été 2016 en France

En 2015, la France était encore une fois le pays le plus visité au monde, avec 84,5 millions d’arrivées de touristes internationaux. Qu’en sera-t-il de cette année 2016 ?

Attentats de Paris, tuerie de Nice, manifestations contre la loi travail, grèves, météo … En plus des implications graves de cette succession d’événements et de drames, des conséquences sur le tourisme ont été attendues pour 2016 et plus spécifiquement durant cet été.

Quels sont les chiffres et les tendances du tourisme de l’été 2016 ?

FOX RM répond à ces questions

Nous en avions parlé dans notre dernier que vous retrouverez ci-dessous. Sur les huit premiers mois de l’année la destination France a baissé de 7 %. Cette décroissance a été particulièrement forte en Ile-de-France, à Paris et sur la côte d’Azur.

Au niveau de l’hôtellerie :

On constate les plus importantes baisses du RevPar dans ces régions. Vous trouverez ci-dessous l’évolution du RevPar durant l’été 2016 :

revpar-france

Source : Observatoire MKG Consulting / OlaKala_Destinations – Copyright 08/2016

Mais malgré la baisse de la fréquentation touristique importante le reste du littoral français et la province ont de leurs côtés enregistrés des chiffres plutôt positifs alors que l’on anticipait une chute de la fréquentation à l’échelle nationale.

Concernant les Français durant cet été :

Si les touristes internationaux ont boudé la France, cette dernière reste la première destination recherchée au niveau national et la deuxième au niveau européen (derrière l’Espagne). En ce qui concerne le prix d’une location de vacances, la France s’est retrouvée derrière la Grèce, l’Italie et l’Espagne avec un prix à 103 €/nuit (voir ci-dessous) :

prix-location

Source : HomeToGo – Bilan de l’été 2016

A savoir que les Français ont consacré un budget de 1 001 € pour leur séjour d’une durée moyenne de 6 à 9 jours d’après le site Likibu. Ils ont également été les plus prévoyants par rapport aux européens. En effet ils ont anticipé 79 jours à l’avance leurs réservations (contre 72 en moyenne) pour partir soit en famille, soit en groupe d’amis.
Malgré les tristes événements de cette année 2016 et un été contrasté, la France devrait rester la première destination touristique mondiale. Mais l’estimation des 100 millions de visiteurs prévus pour 2020 sera-t-il toujours d’actualité ? Réponse d’ici 2020.